fbpx

Histoire du Ng Ying Kuen 五形拳

Du temple Shaolin à Canton

La chute du temple Shaolin du Sud et l’ascension des dix tigres de Canton est l’une des histoires légendaires des temples Shaolin du Sud, et des célèbres maîtres de Kung Fu Shaolin qui s’y sont entraînés. Des événements et des trahisons ont conduit à la destruction de ces temples Shaolin du Sud. Les survivants ont fui l’armée Qing et se sont dispersés. Beaucoup d’entre eux se sont finalement installés dans les alentours de Canton, la capitale de la province. Ils enseignent à leur tour leur kung-fu à la population, ce qui entraîne l’apparition de plusieurs maîtres de kung-fu éminents. Les dix meilleurs ont été choisis et seront dorénavant connus sous le nom de « Dix Tigres de Canton ».

De Canton à Toronto

Si Tai Gung Chong Oi Mun

Le Grand Maître Chong Oi Mun a grandi dans un petit village de pêcheurs à quelques centaines de kilomètres au sud de Hong Kong. Lui et sa famille ont fui la Chine après la prise de pouvoir par les communistes et se sont finalement installés à Toronto.

Le Grand Maître Chong Oi Mun est le premier à avoir apporté cet art incroyable au Canada, au début du 60′s.

Le Grand Maître Chong Oi Mun et son cousin, « little Dave », qui, avec le frère de Chong Oi Mun, Tony Chong, ont ouvert un club dans le quartier chinois de Toronto. Pendant de nombreuses années, les cousins ont conduit des taxis dans le centre-ville de Toronto tout en enseignant au club à temps partiel. Ils y ont enseigné pendant de nombreuses années.

Cependant, cette démarche n’a pas été exempte d’épreuves et de tribulations. Au moment où il a commencé à enseigner, la réputation du kung-fu avait été ternie – car cet art martial avait été associé aux triades – la mafia chinoise. 

De plus, la communauté des arts martiaux chinois faisait pression sur Sigung Chong Oi Mun étant donné qu’il enseignait le Kung Fu à des étudiants non chinois. Des conflits physiques éclataient entre les écoles et les élèves.

Par contre, le karaté n’avait pas de liens aussi négatifs dans la communauté des arts martiaux chinois. Ils ignoraient le karaté car ils ne le considéraient pas comme un véritable art martial.

Afin de recruter des étudiants, Chong Oi Mun a enseigné un système de karaté à des débutants par l’intermédiaire de son cousin, « Little Dave », et à mesure que les étudiants sérieux progressaient, ils apprenaient l’art du Shaolin. Tout cela se passait en secret à l’intérieur de l’école de Karaté. De cette façon, Maître Chong pouvait enseigner son Kung Fu bien-aimé à tous ceux qui en avaient besoin.

L’arrière grand maître Chong Oi Mun s’entraîne toujours et est l’un des noms les plus respectés dans les arts martiaux canadiens, car lui et son cousin ont développé certains des meilleurs techniciens, combattants et compétiteurs de formes que le Canada ait jamais vus. Nous sommes très fiers que le Grand Maître Chong Oi Mun et son cousin « Little Dave » aient été intronisés au Temple de la renommée des ceintures noires canadiennes en 2007.

Chong Oi Mun est arrivé au Canada dans les années 1950 et a commencé à enseigner Sigung Yamanaka en 1962. En 1991, Sigung Yamanaka a transmis l’enseignement à Sifu Mitch Harrow, un honneur qui lui a été accordé par le fondateur original, le Grand Maître Chong Oi Mun.

Forgé au Canada

Le Grand Maître Chong Oi Mun est le premier à avoir introduit cet art incroyable au Canada. Il a été formé dans une banlieue de Canton par Lee Sai Wing, un élève de Lam Sai Wing. 

Bien qu’il ne reflète pas ce qui est accepté comme « pure » Hung Gar, il n’a jamais été présenté comme tel. Notre style contient de nombreuses techniques reconnues, sans doute transmises à travers les siècles à partir de l’œuvre originale de Bai Yu Feng. Il s’agit d’un système de Shaolin du Sud qui a été forgé dans les rues de Toronto. Nous le pratiquons selon les anciennes méthodes, pour quand son utilité était de défendre la vie et de forger le corps et l’esprit, et non pas pour le sport ou les spectacles.

Notre croyance a toujours été que le pratiquant faisait le style « bon » ou « mauvais », et il revient donc à chacun d’entre nous de faire ce qu’il peut du savoir qui nous a été transmis, et de faire de son mieux pour être à la hauteur de nos prédécesseurs.

img_0001

Si Gung Yamanaka

(aussi connu sous Shihan Yamanaka)

Si Gung Yamanaka, est l’un des instructeurs d’arts martiaux les plus réputés au monde. Il a été reconnu par le gouvernement du Canada, l’ancien premier ministre du Japon, la Police provinciale de l’Ontario, la Metropolitan Toronto Police, la Peel Regional Police, le ministre des Ressources naturelles, les conseils scolaires et de nombreux organismes de bienfaisance pour ses qualités d’intégrité et son excellence technique. Si Gung Yamanaka a formé plus de 100 000 personnes dans 22 pays.

Si Gung Yamanaka détient actuellement certains des plus hauts titres, grades et postes dans le monde des arts martiaux, notamment : Ceinture noire 9e degré Shaolin Ng Ying Kuen, ceinture noire 8e degré Okinawa Goju Ryu Karate, ceinture noire 9e degré Shindo Ryu Jujutsu, ceinture noire 8e degré Wado Ryu Karate et fondateur et instructeur en chef Yudansha Kobujitsu Karatedo Federation. Il a reçu le titre de « Kyoshi », décerné par le Conseil d’administration japonais pour la certification des grades. Kyoshi signifie enseignant des enseignants. Il a reçu des réponses positives dans le monde entier pour ses séminaires sur la protection personnelle, les arts martiaux et les tactiques de défense de la police.

Si Gung Yamanaka est un successeur direct du grand maître Masaru Shintani qui est le père de Wado Ryu Karaté au Canada et l’homme qui a introduit le Shindo aux Canadiens.  Grand Maître Shintani est un élève direct de Hinori Otsuka, le fondateur du Karaté Wado Ryu.

Si Gung Yamanaka a commencé sa pratique en 1962 sous la direction du grand maître David Chong et reste encore aujourd’hui son disciple. Grand Maître Chong est un descendant direct de la célèbre légende du Kung Fu Wong Fei Hung.

En tant qu’élève direct du grand maître Eiichi Miyazato, Si Gung Yamanaka était au courant des rouages les plus intimes du Goju Ryu Karaté. Sensei Eiichi Miyazato fut le successeur direct du Fondateur du Goju Ryu, le grand maître Chojun Miyagi.

  • 9ieme degré en Yamanaka-ha Shindo Ryu Jujutsu
  • 9ieme degré en Shaolin Ng Ying Kuen Kung Fu
  • 8ieme degré en Goju Ryu Karatedo
  • 8ieme degré en Wado Ryu Karate
  • Étudiant personnel de Si Tai Gung Chong
Scroll to Top